Une découverte du groupe de Miikka Vikkula apporte une meilleure compréhension de la pathogenèse de la maladie de Gorham-Stout et fournit une piste pour une éventuelle thérapie médicamenteuse.

27/08/2021

La maladie de Gorham-Stout (GSD), également connue sous le nom de maladie de l’os fantôme, est un trouble lymphatique rare, dans lequel la destruction osseuse progressive se produit en raison de la prolifération des vaisseaux lymphatiques à l'intérieur des os. Les patients perdent progressivement de l'os et peuvent souffrir de douleurs, de fractures et d'une incapacité fonctionnelle de la zone touchée. Ils peuvent avoir des complications potentiellement mortelles, telles que le chylothorax, une maladie grave dans laquelle la lymphe du système digestif s'accumule dans la cavité thoracique. Les traitements actuels de cette maladie sont inadéquats pour la plupart des patients.

La cause exacte du GSD était inconnue. Les recherches récentes du groupe de Miikka Vikkula permettent de mieux comprendre les mécanismes sous-jacents à un nouveau niveau. Nassim Homayun-Sepehr, doctorant au laboratoire Vikkula, a effectué une analyse génétique sur les tissus d'un patient atteint de GSD sévère. Elle a découvert une mutation dans le gène KRAS. La même mutation est souvent observée dans les cancers, et elle conduit à une hyperactivité de KRAS.

Pour explorer davantage la pathogenèse de la GSD, le groupe a développé un modèle murin de la maladie. Avec ce modèle, il a pu montrer que l'expression hyperactive de KRAS entraînait le développement de lymphatiques dans l'os, ce qui est une caractéristique de la GSD. Il a également constaté que le développement des valves lymphatiques était altéré et provoquait un chylothorax dans le modèle, qui est aussi typique de la maladie.

Coupe transversale de l'humérus envahie et détruite par les vaisseaux lymphatiques.

Les chercheurs ont ensuite analysé l'effet d'un médicament appelé « tramétinib » sur leur modèle de maladie. Le tramétinib est un médicament approuvé par la FDA, utilisé dans le traitement de divers cancers, qui inhibe la voie KRAS. Ils ont montré que le trametinib pouvait supprimer la désintégration des valves lymphatiques et la sévérité du phénotype de la GSD dans leur modèle de maladie. Ces résultats suggèrent que le trametinib pourrait être un traitement efficace du GSD chez les patients.

Ce travail a été réalisé en collaboration avec l'UT Southwestern Medical Center à Dallas (USA) et récemment publié dans JCI Insight.

 

L'équipe du laboratoire GEHU (photo pré-corona) avec Nassim Homayun-Sepehr (assis au milieu), Pascal Brouillard (debout deuxième à droite), Raphaël Helaers (debout quatrième à gauche) et le Pr Miikka Vikkula (debout le plus à droite).

 

Article décrivant cette recherche

KRAS-driven model of Gorham-Stout disease effectively treated with trametinib.
Homayun-Sepehr N, McCarter AL, Helaers R, Galant C, Boon LM, Brouillard P, Vikkula M, Dellinger MT.
JCI Insight. 2021;6(15):e149831. 

 

PLUS D'INFORMATION SUR LE GROUPE DE MIIKKA VIKKULA :