COVID-19 : le rôle des télomères

(d'après Actualités recherche UCLouvain)

30/11/2020

Âge, obésité, diabète, hypertension… De nombreux facteurs de sévérité de l’infection COVID-19 sont désormais bien identifiés. Toutefois, de nombreux patients ne répondant pas à ces critères peuvent aussi souffrir du virus et parfois sévèrement. L’équipe d’Anabelle Decottignies à l’Institut de Duve, en collaboration avec des chercheurs des Cliniques universitaires Saint-Luc, a investigué le rôle potentiel des télomères dans le cadre de la COVID-19.  

Les télomères sont des séquences d’ADN qui protègent l’extrémité des chromosomes et qui raccourcissent à chaque division cellulaire. Leur taille diminue en fonction de l’âge de la cellule et de l’individu. Lorsqu’ils deviennent trop courts, notamment chez les personnes âgées, les cellules entrent en sénescence. Ces structures jouent donc en quelque sorte le rôle d’horloge biologique cellulaire.

La longueur des télomères n’est toutefois pas la même pour tous les individus du même âge et dépend, entre autres, de certains variants génétiques. A côté d’un impact démontré sur la survenue de nombreuses maladies chroniques, un raccourcissement des télomères pourrait affecter les défenses contre les virus. C’est pourquoi les Professeurs Antoine Froidure (Service de pneumologie, Cliniques Saint-Luc et Institut de Recherche Expérimentale et Clinique, UCLouvain) et Anabelle Decottignies (Institut de Duve, UCLouvain) ont décidé d’investiguer le lien potentiel entre taille des télomères et COVID-19.

Mesurer la longueur des télomères

La longueur des télomères dans les cellules sanguines reflète celle de l’organisme. Au cours de ces trois dernières années, le laboratoire d’Anabelle Decottignies a mis au point le test de mesure de la longueur des télomères au départ d’une prise de sang. En collaboration avec les Professeurs B. Brichard, I. Scheers et J.P. Defour des Cliniques universitaires Saint-Luc, l’équipe a pu obtenir les courbes de référence de longueur des télomères chez près de 500 résidents belges sains entre 0 et 99 ans. C’est grâce à ces courbes de référence que l’étude chez les patients COVID-19 a pu être initiée. 

Mieux comprendre les mécanismes immunitaires face à la COVID-19

Concrètement, les chercheurs ont recruté 70 patients hospitalisés pour une infection COVID-19 aux Cliniques lors de la première vague de la pandémie (entre le 7 avril et le 27 mai 2020). Âgée de 27 à 96 ans, cette population a été comparée aux résultats du groupe témoin, en se référant, pour chaque patient, à la moyenne des personnes saines du même âge.

Dans la cohorte des patients hospitalisés pour une forme sévère de la COVID-19, les télomères se sont avérés plus courts que dans le groupe de référence. En d’autres mots, 40% des patients hospitalisés pour COVID-19 sévère présentaient des télomères de taille inférieure au percentile 10 (P10) pour l’âge. L’étude a aussi mis en évidence que le fait d’avoir des télomères très courts (<P10) était associé à un risque significativement plus élevé d’admission aux soins intensifs ou de décès. 

Ces résultats ouvrent des perspectives importantes dans la compréhension des mécanismes de l’immunité vis-à-vis du coronavirus.

 

Des chromosomes métaphasiques humains sont marqués par des sondes télomériques fluorescentes, qui apparaissent en rouge ou en vert aux extrémités des chromatides soeurs de chaque chromosome. L'ADN apparaît en bleu. Source : laboratoire d'A. Decottignies.

 

Article décrivant cette recherche

Short telomeres increase the risk of severe COVID-19

Froidure AMahieu MHoton DLaterre PYombi JCKoenig SGhaye BDefour JPDecottignies A.

Aging (Albany NY). 2020; 12:19911-19922

 

La presse en parle

LaLibre.be - Une étude belge démontre que le Covid sévère est favorisé par des télomères courts - 25/11/2020

LeVif.be - La forme sévère du Covid pourrait être déterminée par nos chromosomes25/11/2020

RTL.be - Coronavirus: une étude belge démontre que le Covid-19 sévère est favorisé par des télomères courts - 25/11/2020

BX1.be - Une équipe de Saint-Luc fait une découverte sur les formes sévères de Covid-19 - 25/11/2020

DHnet.be - Le Covid sévère est favorisé par des télomères courts, selon une étude de Saint-Luc - 25/11/2020

7sur7.be - Une étude de Saint-Luc le démontre: la Covid-19 sévère est favorisée par des télomères courts - 25/11/2020

Lavenir.net - Des télomères plus courts favorisent les formes sévères du Covid-19: c’est une étude belge qui le démontre - 25/11/2020

Sudinfo.be - Les formes sévères de Covid-19 sont favorisées par des télomères courts, selon une étude de Saint-Luc - 25/11/2020

NordEclair.be - Les formes sévères de Covid-19 seraient favorisées par des télomères courts - 25/11/2020

NewsBeezer.com - Un Covid sévère est promu par des télomères courts, selon une étude de Saint-Luc - 25/11/2020

DailyScience.be - La longueur des télomères influence la sévérité de la Covid-19 - 20/11/2020

Sott.net - Covid-19 - Le rôle des télomères quant au risque plus élevé de décès - 3/12/2020


NewsyToday.com - Coronavirus: Belgian study shows that severe Covid-19 is favored by short telomeres - 27/11/2020

EmergencyLive.com - COVID-19 en DNA, de link tussen telomeren en intensive care: de studie van Saint-Luc University Clinics en UCLouvain - 26/11/2020

Mirai.cl - Extremos de un cromosoma favorecen al Covid-19 severo - 29/11/2020


Egalement sur Bruxelles.newsLaMeuse.beMedi-Sphere.bePharma-Sphere.be, LeSpecialiste.be, CrystalNews.net, et EN24news.com

 

PLUS D'INFORMATION SUR LE GROUPE D'ANABELLE DECOTTIGNIES :