La biotech iTeos Therapeutics désormais cotée
sur l'indice Nasdaq des valeurs technologiques

14/09/2020

iTeos Therapeutics, spin-off de l'Institut de Duve et de l'Institut Ludwig spécialisée dans l'immunothérapie anticancéreuse, est désormais cotée en Bourse à Wall Street, de quoi lui permettre de récolter 200 millions de dollars supplémentaires qui viendront financer le développement de ses programmes d'immuno-oncologie, issus en partie des recherches initiées à l’Institut de Duve. Le but est de développer de nouveaux médicaments anti-cancéreux basés sur l’immunothérapie, et de mettre ainsi en pratique la devise de Christian de Duve lorsqu’il a créé l’Institut : «Mieux comprendre pour mieux guérir».

Cette introduction en Bourse est une véritable consécration pour la biotech wallonne installée dans le biopark de Gosselies mais qui dispose désormais d'un site américain à Cambridge, dans la banlieue de Boston, siège du MIT et de l'université Harvard.

Fondée en 2011 par Michel Detheux, CEO, et Benoît Van den Eynde, directeur de la branche bruxelloise de l'Institut Ludwig de Recherche sur le Cancer et, depuis 2019, de l'Institut de Duve, iTeos Therapeutics développe des petites molécules immunomodulatrices pour le traitement du cancer. Le domaine de l'immunothérapie anticancéreuse a considérablement progressé ces dernières années avec l'arrivée sur le marché d'un certain nombre de médicaments et de vaccins qui exploitent la réponse immunitaire pour traiter le cancer de manière plus sûre, efficace et durable. Les applications thérapeutiques de ces traitements sont cependant limitées car les tumeurs développent des mécanismes qui leur permettent d'échapper au système immunitaire. La mission d'iTeos est précisément de développer des médicaments immunomodulateurs pour vaincre l'immunosuppression.

En 2018, iTeos avait déjà réussi à lever 64 millions de dollars auprès du fonds d’investissement américain MPM Capital, puis 125 millions en 2020 auprès de cinq autres fonds américains, ce qui en fait l’une des spin-off universitaires d’Europe les plus performantes en termes de levées de fonds.

Les nouveaux moyens obtenus par iTeos devraient lui permettre de mener à bien ses deux grands programmes de développement clinique. Le premier concerne un produit candidat pour le traitement des patients atteints de tumeurs solides. L'étude clinique, menée notamment en Belgique, vise à tester l'efficacité du traitement pris isolément ou en combinaison avec le Keytruda, un produit phare d'immunothérapie du géant pharmaceutique américain Merck, avec lequel iTeos a conclu un accord de collaboration l'année dernière.

Le deuxième programme clinique de la biotech belge vise à traiter non seulement les cancers solides, mais aussi des tumeurs malignes du sang grâce à un anticorps qui cible un antigène spécifique afin de bloquer l'action des récepteurs TIGIT, qui freinent la réaction immunitaire. Cette technologie d'immunothérapie est considérée comme très prometteuse.

Retrouvez Michel Detheux et David Wicks, vice-président de Nasdaq Option Market Index, lors de l'ouverture le 19 août dernier (l'interview démarre à 24 min 30 sec) :

 

 

Pour en savoir plus sur iTeos Therapeutics : https://www.iteostherapeutics.com