Combattre le cancer en ciblant les cellules immunitaires :
Des anticorps contre des intégrines bloquent l’immunosuppression par les Tregs

 

14/11/2017

Les cellules tumorales peuvent être reconnues, tuées et éliminées par des cellules immunitaires. Chez les patients qui souffrent d’un cancer, les lésions tumorales progressent en partie parce que ce système de défense est défaillant, souvent parce que les réponses immunitaires anti-tumorales sont supprimées de manière excessive. Les lymphocytes T régulateurs, ou Tregs, sont des acteurs prépondérants de l’immunosuppression qui prévaut au sein des lésions tumorales. Les Tregs sont des cellules spécialisées dans l’immunosuppression : elles nous protègent des réactions immunitaires excessives et autodestructrices qui peuvent causer des maladies auto-immunitaires. Mais dans le contexte du cancer, les Tregs jouent un rôle délétère, en inhibant l’immunité anti-tumorale.

Comment les Tregs suppriment les cellules immunitaires n’est pas complètement élucidé. Il y a deux ans, nous avons découvert un mécanisme important de l’immunosuppression par les Tregs, qui implique la production de TGF-β1, une cytokine, ou messager de nature protéique, qui transmet des signaux inhibiteurs des Tregs vers les cellules immunitaires. Le TGF-β1 est libéré de complexes moléculaires situés à la surface des Tregs. Ces complexes comprennent également la protéine GARP. Nos travaux plus récents, qui viennent d’être publiés dans la revue PNAS, montrent que la libération du TGF-β1 des complexes contenant GARP requiert une protéine additionnelle, connue sous le nom d’intégrine αVβ8. Nous avons pu montrer que des anticorps dirigés contre la partie β8 de l’intégrine peuvent bloquer la production de TGF-β1 et donc l’immunosuppression par les Tregs humains. Notre travail suggère donc que des anticorps anti-β8 bloquant la fonction immunosuppressive des Tregs pourraient relancer les réponses immunitaires anti-tumorales et servir de nouvelle approche pour l’immunothérapie du cancer.

Pour plus de détails

 

 

Article décrivant ces recherches :

Blocking immunosuppression by human Tregs in vivo with antibodies targeting integrin αVβ8.

Stockis J, Liénart S, Colau D, Collignon A, Nishimura SL, Sheppard D, Coulie PG, Lucas S.

Proc Natl Acad Sci U S A. 2017 Nov 6. pii: 201710680.

 

PLUS D'INFORMATION SUR LE GROUPE DE SOPHIE LUCAS :